Lever de soleil sur le champ de blé

LA THÉRAPIE I.C. V : QU'EST CE QUE C'EST ?

L'Intégration du Cycle de la Vie est une thérapie créée par Peggy Pace, psychothérapeute américaine au début des années 2000, basée sur des recherches en neurosciences portant sur l’anxiété, le trauma et l’attachement.

 

Nous avons tous vécu des évènements difficiles dans notre passé, qui continuent de nous affecter dans notre vie quotidienne parfois sans que l’on s’en rende compte. Cela peut prendre différentes formes : anxiété, crises d’angoisses, dépression, mauvaise estime de soi, troubles alimentaires etc.…


 

Sur le plan neuronal voilà ce qui se passe : lorsqu’un événement trop difficile ne peut être 
« digéré », il est déconnecté des autres réseaux neuronaux et n’est pas vécu comme passé lorsque l’on s’en souvient. 

Exemple typique : une personne ayant eu une grosse frayeur lors d’un accident de voiture, qui se met à avoir des palpitations, tremblements, à chaque fois qu’elle remonte dans une voiture, même des années après l’accident. Elle a beau savoir que l’accident est loin derrière elle, son corps réagit comme s’il ne le savait pas. 

Ainsi, nous réagissons dans le présent de façon inadaptée aux enjeux actuels, comme si nous cherchions à résoudre la ou les situations du passé non résolues. 

L’outil principal du thérapeute ICV c’est la Ligne du temps du patient. La Ligne du temps est une liste de souvenirs, un ou deux par an, que le patient construit seul ou ou avec l’aide du thérapeute. La répétition et la visualisation de ces souvenirs, va permettre au patient de prendre conscience que l'événement traumatique appartient réellement au passé et que les stratégies développées dans le passé pour y faire face n'ont plus de raison d'être.

Sur le plan neuronal, le souvenir traumatique va, au fil des répétitions de la ligne du temps, se reconnecter aux autres réseaux neuronaux et ainsi se trouver intégré. Le cerveau comprend que l’événement est bien terminé.

Le patient va retrouver une meilleure capacité de régulation émotionnelle, un sentiment de sécurité et une confiance en ses ressources personnelles

. Cette approche permet d'appréhender des traumatismes très précoces (lien précoce insécure, maltraitance ou négligence, séparations précoces…), dont le patient n’a aucun souvenir conscient mais qui se sont inscrits dans son corps (mémoire implicite) et continuent d’affecter sa vie actuelle (insomnie, douleurs somatiques…). 

Elle présente également l’avantage de traiter en douceur des évènements traumatiques, car le  patient n'est jamais confronté longtemps au souvenir et qu'il peut s’appuyer sur la relation d’accordage tissée avec le thérapeute. 

Il n’y a pas de durée type pour une thérapie I.C.V mais pour les traumatismes simples parfois quelques séances suffisent à soulager la personne.

POUR EN SAVOIR PLUS

SITES INTERNET

Français

http://aficv.com

Capture d’écran 2020-04-14 à 14.43.53.pn

À la rencontre de son bébé intérieur, par Joanna Smith, Dunod.

LIVRES

VIDÉO